Malgré la richesse de son histoire et de ses monuments, Chypre ne se révèle pas aisément et c'est à tâtons que l'équipe défriche le lieu où les Lazares authentiques, pères des enseignements de la Loge, sont censés se cacher. Larnaca, Paphos, Nicosie, Limassol, les monastères du massif de Troodos, autant de pistes prometteuses mais l'investigation requiert quelque méthode.

La première étape est la pittoresque Larnaca, son lac salé et sa fameuse église Saint-Lazare, bâtie sur le tombeau de Lazare de Béthanie censé avoir gagné Chypre après sa résurrection. Accompagnées de la vaporeuse Salomé, les Trinités remarquent le trouble pope Demi Katsaris, touché par les Ténèbres, dont les sermons apocalyptiques, noirs et culpabilisateurs attirent une poignée de vieilles fidèles fascinées par le verbe et le décorum du religieux. Aux antipodes de Katsaris, le père Nannos Athanasiadis confie qu'il sait depuis toujours que son collège n'est pas net, voire pire que cela. Il est persuadé que Katsaris cherche à le piéger et il s'est créé une existence d'agent secret traqué par sa toute proche Némésis. Un peu illuminé mais serviable, Nannos ne semble pas posséder beaucoup d'informations.

 

Eglise Saint-Lazare de Larnaca

 

La ville balnéaire de Paphos, à l'est, est intrigante à deux égards. Non loin se trouve le célèbre site de Petra tou romiou où la déesse Aphrodite serait née et dont Antully pense qu'il est lié au mythe de lumière des Lazares. Par ailleurs, Paphos accueille également des sites mortuaires souterrains : tombeaux des rois du IV° siècle et catacombes qui s'étendent dans la sèche garrigue donnant sur la mer à quelques kilomètres de là. Simon a le personnel touristique au creux de la main et se fait offrir une visite guidée privée. Alors que toute la zone est étrangement baignée d'un vague scintillement de Lumière, les tombeaux sont une zone d'obscurité. Ses ramifications s'enfoncent profondément dans la roche de l'île et de nombreux signes indiquent que le slieux sont squattés par des touristes de l'occulte, cataphiles et autres groupuscules satanico-bidons. Mais plus loin, après les canettes, les mégots et les graffiti obscènes, des inscriptions anciennes émaillent des puits et silos de plus en plus éloignés de la surface et de son agitation : les Vivants ont œuvré ici, laissant cercles concentriques, pals et le nombre "99" répété à l'envi.

Lisa Wilkins
Les tombeaux des rois

L'atmosphère étouffante des lieux et la volonté de ne pas impliquer le guide conduit l'équipe à organiser une descente nocturne plus tard. Après des préparatifs minutieux et la contribution de David Sidon et Bernard Dec, l'exploration débute réellement. Et tout s'accélère.

Alors que les Trinités s'apprêtent à disparaître nuitamment sous terre, une présence ténébreuse est détectée non loin du site archéologique. Sans doute un observateur, un espion, qui s'échappe en moto sur la bien nommée Tombs of the Kings Avenue. Malgré tout, la mission se poursuit et les Trinités avalent rapidement les quelques dizaines de mètres de conduits qui les séparent des premières traces attestant la présence des Vivants. La zone est peu visitée et d'étroits couloirs poussiéreux s'enfoncent toujours plus loin, percés de nombreuses alcôves maçonnées. Soudain, sur leurs pas, un son et Pertuis repère deux commandos de l'armée turque sur leurs traces. FAL, Browning, grenades, vision nocturne, ils ne sont pas en promenade. Et soudain, la nuit avale tout et déferle dans les souterrains, plongeant tout le monde dans l'inconscience pendant un bref moment. Alors qu'elles reprennent leurs esprits, les Trinités saisissent rapidement que les souterrains sont secoués de coups, de grattements, de chocs métalliques et les parois cèdent, libérant des membres secs, des ossements liés comme des fagots de bois, des thorax arachnéens qui tremblent et s'agitent. Dans ce fatras de cadavres parcheminés, certains sont assez conservés pour tenter de passer à l'attaque, agitant gauchement leurs moignons dérisoires, leurs dents brisées voire l'éclat de métal que tous semblent avoir fiché dans la poitrine. L'assaut des morts vivants est aisément repoussé mais suscite évidemment de nombreuses questions. Simon pense que des Kôré, l'énergie vitale des âmes qui tourbillonnent dans la Gouve, ont été manipulés pour animer ces corps. Mickaël confirme, lui qui fut témoin de la sorcellerie des Vivants lorsqu'il était Cuchulainn.

Les soldats, profondément choqués et affectés par l'onde obscure qui a soufflé les souterrains, admettent quant à eux être en mission pour un général turc qui les a expressément mis sur les traces des Trinités à Paphos.

Dehors, la situation se complique encore un peu plus. Bernard et David disent avoir été contraints de fuir devant la présence de créatures de Ténèbres qui rôdaient autour des tombes, un homme et une femme s'exprimant en tchèque. Deux hélicoptères de l'armée turque passent en rugissant au-dessus du site tandis que des ambulances et des véhicules de police s'affairent sur la côte pour prendre en charge une vague d'agressions. Tout le monde doit rentrer chez soi car les autorités ne savent pas encore si ces événements ont un rapport avec les opérations en cours à Varosha.

Varosha

Varosha ? Une banlieue de Famagouste, cité fantôme, fermée et isolée du monde en 1974, lors de l'invasion turque. L'armée du général Sav y avait alors pénétré puis bouclé toute la zone sans explication, la soustrayant totalement au monde. On parlait à l'époque de violents affrontements jamais totalement clarifiés, de la mort de civils. Et aujourd'hui, 30 ans plus tard, véhicules de transport de troupes et hélicos s'y pressent. Officiellement, des terroristes du PKK y auraient été débusqués en plein préparatifs d'attentats sur l'île. Les médias sont sur place, la communauté internationale s'inquiète de cette démonstration de force dans une zone très sensible, susceptible de transformer les vives tensions entre la Turquie et la Grèce en un véritable champ de bataille.

Entre les agressions sanglantes qui se multiplient près de Paphos mobilisant police et pompiers, les affrontements dans la cité fantôme de Varosha, l'étrange encombrement des routes dans la zone centrale du massif de Troodos, quelque chose est en train de se produire à Chypre. Quelque chose de subit, de violent, qui attire l'attention du monde entier.

Sur la route de Varosha et de Kouklia où une autre sauvage agression a été signalée, les Trinités font un détour par le fameux site de Petra tou romiou. Et là, c'est l'épiphanie. Tous les Deva vibrent et se souviennent : c'est ici qu'Elohim-Epinoia, la Vierge, a relancé le Grand Jeu en recréant les 72 Trinités originelles, associant Deva et Archontes.

petratouromiou2